|

L’arrivée précoce des chenilles processionnaires

Les chenilles processionnaires sont arrivées en avance cette année. Leurs poils contiennent une toxine urticante et allergisante, à l’origine d’irritation cutanée et oculaire chez les personnes ou animaux séjournant dans les lieux infestés.
De nombreux appels concernent cette infestation et les techniciens d’hygiène Prévention ont installé des écopièges qui permettent de piéger les chenilles lors de leur descente le long des troncs (procession de nymphose). Un écopiège peut capturer jusqu’à 1000 individus.
Vers la fin mai, ils iront récupérer les sacs pour les remplacer par de nouveaux.
N’hésitez pas à nous contacter

eGes

A lire également